Fine Art Tv - Photographie film video art
Vous aimez FineArtTv?
Contribuez à son développement :
Inscrivez-vous à la Newsletter

Renier de Bruyn

Tremplin
Devenez Membre Prémium pour voir la vidéo en haute qualité (divx, mov ou wmv)
En partenariat avec
fotocommunity deviantART

Renier de Bruyn est un difuseur de sourires. Parcourant la Namibie, son pays, il rencontre et conte la vie de ceux que le monde aimerait oublier. Au fil de ses portraits, ce jeune photographe nous montre que la joie est un trésor qui ne s'achète pas.

© Renier de BruynSituée sur la côte ouest du sud de l'Afrique, la Namibie est une terre de poussière. Composée de deux déserts et d'un plateau aride, seul 1% de ses terres sont cultivées. C'est dans ce décor que Renier de Bruyn part à la rencontre des habitants de son pays. Véritable amoureux du genre humain, il cherche à révéler la dignité de ceux qui ont pour quotidien la pauvreté. « J'essaye de découvrir leur histoire, de prouver que ces personnes sont heureuses. Ils luttent véritablement. Leurs problèmes sont vrais et plus graves que ce que nous pouvons imaginer. Mais l'espoir demeure.».

C'est au milieu des zones rurales, là où nul ne s'attendrait à voir se développer la vie, que Renier de Bruyn trouve ses modèles. Fasciné par leur capacité à survivre, il s'est fixé pour but de dire au monde, qu'ils existent, simplement. Se détournant des circuits touristiques où les regards sont vides, il se rend là où l'on n'attend pas de visiteurs. « La plupart du temps, ils sont heureux de voir de nouvelles têtes et sont très accueillants, les enfants, surtout».

© Renier de BruynSes photos sont chargées de la spontanéité des rencontre et du mouvement de la vie. Le jeu, la gaieté, la complicité se lisent sur les visages qu'il fixe en noir et blanc. Couverts de terre, les peaux foncées offrent au regard une poésie toute simple que les regards pleins de sincérité viennent appuyer. Le flash parfois vient s'opposer au soleil pour créer sur les visages, des auréoles incongues en cette terre de lumière. Contrastées, ses photos portent l'influence du célèbre photojournaliste brésilien : Sebastião Salgado.

Travaillant avec les populations délaissées du Brésil, il est l'un des grands représentants de la photographie sociale. « Tout son travail  est rempli d'émotion, chaque angle raconte une histoire. Je veux être comme lui un jour.».

Pour Renier de Bruyn, le contraste est aussi une manière d'exprimer la façon dont il envisage sa vie, pleine de dissemblances : « J'aime passer d'un extrême à l'autre, c'est peut-être cela qui se transfère dans mes photos ». Quand, il n'est pas en voyage, Renier est journaliste, comme ses parents.

Baigné très tôt dans les images, il fut sensibilisé dès sa prime jeunesse à la lumière, au cadre et à l'importance du sujet.

A 17 ans, sa mère, lui donne son vieil appareil photo, il est aux anges.
A la sortie du lycée, il entre en stage dans une télévision locale tenue par Paul Van Schalkwyk, un photographe et réalisateur reconnu. Il y apprend le film et la photographie. Depuis, Renier poursuit son chemin et vit au rythme des images qu'il produit. Ce sont les portraits, mais aussi les bâtiments et matériaux abimés par le temps, la musique, les animaux... « J'ai encore beaucoup de chemin à parcourir avant de me considèrer bon dans ce que je fais. Mais pour le moment, ma vie est une aventure et j'ai l'intention de documenter l'ensemble de cette expérience. »

Anaïs Marquet  

Portfolio de Renier de Bruyn

 

FineArtCity - Share your Creativity !