Fine Art Tv - Photographie film video art
Vous aimez FineArtTv?
Contribuez à son développement :
Inscrivez-vous à la Newsletter

Badjoke

Tremplin
Devenez Membre Prémium pour voir la vidéo en haute qualité (divx, mov ou wmv)
En partenariat avec
fotocommunity deviantART

Débordants d'énergie et de créativité, Badjoke est l'alliance de trois musiciens et deux chanteurs venus de Rouen (France). Fusion de ragga, rap, jungle et autres expressions musicales, leur étonnante musique est à découvrir cette semaine dans notre Tremplin.

Avec ses douze ans d'existence et ses innombrables dates de concert, Badjoke n'est pas ce que l'on peut appeler un groupe débutant. Leur troisième album est sorti il y a plus d'un an et les nouveaux morceaux en préparation laissent présager d'un quatrième cru particulièrement mâture. Pourtant ses membres n'ont même pas trente ans et leur histoire aurait pu se résumer à celle d'un groupe de lycéens passionnés de musique. Mais ils ont affirmé leur différence, ont persévéré et se sont donnés les moyens d'aller plus loin.

© Fine Art TvLeur premier album « Hors Beat » sorti en 2001 jette les bases de ce qu'est Badjoke : un foisonnement de style musicaux associés au sein de chaque morceau, une énergie percutante et des thèmes développés avec humour. 2005, nouvelle évolution avec « Alchimie ». Le groupe peaufine sa recette et étonne avec un album plus précis, moins dispersé. Les sonorités s'orientent vers un esprit plus électronique qui définira réellement le style Badjoke. Certains morceaux du premier album sont repris et réadaptés. C'est le cas de L'œuf story, chanté dans sa première version puis remodelé version techno dans le deuxième.

Graphiquement, le groupe passe aussi une étape. Ils font appel à un artiste appelé LKSIR qui définira pour eux une identité visuelle épurée et originale. Le troisième album est un live, il s'appelle simplement Badjoke Live et illustre ce qu'ils font de mieux : la scène. Car si leur musique peut se vanter d'un niveau musicale tout à fait correct, elle n'en reste pas moins une musique de danse et de défoulement totale. Sur scène tout est orchestré pour créer une véritable frénésie dans le public. Le groupe alterne les moments de tension avec ceux destinés à l'expolsion des énergies.

Les spectateurs en redemandent, la communication est recherchée. Avec leurs paroles engagées, les chanteurs Kopsy et Lokass jouent avec ceux qui se tiennent devant eux, les invectivent, les motivent, les poussent à la folie. Derrière, le bassiste Dub all G lance les samples, le batteur Lastikor surprend avec ses sons mi-acoustiques, mi-éléctronique et le guitariste Iksel supervise le spectacle du regard tout en donnant une notte assurément rock à l'ensemble.

© Fine Art TvLeur capacité à s'adapter au lieu dans lequel ils se trouvent les a amenés à imaginer différentes formations à partir du même groupe. En 2002, apparait le Badjoke Krü, une version allégée et plus facilement adaptable aux lieux peu spacieux comme les bars. Le modèle : deux dj (Law et Yox) accompagnés des deux chanteurs de Badjoke.

Mais la forme est évolutive, le guitariste Iksel peut aussi passer derrière les platines et l'ordinateur, les chanteurs laissent parfois la place à ceux d'un autre groupe rouennais appelé Dark Jedis. Récemment, les musiciens ont élaboré une toute nouvelle combinaison testée en février 2008 lors de leur tournée en Allemagne et en République Tchèque.

Il s'agit d'un mélange détonnant concocté par Iksel aux machines et Lastikor à la batterie. Beaucoup plus dure, leur musique est à associer au breakbeat et la techno. Peu courante, cette formation pourrait bientôt accueillir une batterie supplémentaire. Car les Badjoke sont en perpétuelle évolution, l'ouverture est leur force. Ils ont travaillé entre autres avec des grosses pointures de la musique électronique comme Interlope ou Ez3kiel.

Cela ne les empêche pas de se recentrer sur un style plus épuré et d'avantage tourné vers un public toujours plus nombreux. Ils seront cette été en résidence pour pousser plus loin leurs recherches musicales, scéniques et peut-être même donner naissance à un quatrième album. Plusieurs nouveaux morceaux ont déjà été testés en concert et laissent penser qu'une nouvelle étape sera bientôt franchie. En attendant, vous pourrez les voir sur scène dès la rentrée avec des dates prévues en France et en Europe.

Plus d'informations sur leurs sites : http://www.myspace.com/badjoke76 et http://jokyland.free.fr/


 

FineArtCity - Share your Creativity !