Fine Art Tv - Photographie film video art
Vous aimez FineArtTv?
Contribuez à son développement :
Inscrivez-vous à la Newsletter

Ton Van Zeijl

Tête à Tête
Devenez Membre Prémium pour voir la vidéo en haute qualité (divx, mov ou wmv)
En partenariat avec
FEP - Federation of European Professional Photographers

Né en 1954, Ton van Zeijl a grandi dans une petite ville appelée Kwintsheul, située dans la partie ouest de la Hollande. A ses 17 ans, il quitte l'école et se met à travailler. Mais sept ans plus tard, il réalise que cette voie n'est pas la bonne et commence des études à l'Académie de Photographie de La Hague. Il se spécialise dans le portrait et la photographie commerciale.En 1988, il obtient son diplôme.

© Ton Van ZeijlAu début des années 90, Ton trouve un emploi à plein temps au département audiovisuel du ministère de la défense hollandais. Durant de nombreuses années, il est amené à sillonner l'Europe pour photographier tout ce qui touche de près ou de loin au monde militaire : Tirs de missile, formation en Arctique, portrait formel d'amiraux...

En 1995, Ton Van Zeijl crée son propre studio : Van Zeijl Photo Design spécialisé dans la photographie commerciale et le portrait. Son panel de travaux et de clients est vaste.

Formé à la photographie commerciale, c'est peu à peu que l'envie de raconter ses propres histoires lui est venue. Il décide alors de créer un travail artistique reflétant sa pensée sur certains sujets. Le contact avec les artistes du centre d'art BaZtille de Zoetermeer, où il s'est installé, a depuis, considérablement renforcé sa démarche créatrice. Au commencement, ses images personnelles étaient des natures mortes qu'il teintait de symbolisme. En y regardant de plus près, le spectateur découvrait différents points de vue et messages. Elles furent l'objet de discutions qui constituèrent le début de l'aprofondissement de ses recherches.

© Ton Van ZeijlAujourd'hui, Ton expose régulièrement ses images artistiques et se sert de ces expositions pour présenter son travail à ses clients. Sa démarche personnelle à BaZtille lui fit rencontrer Jos van Schilt, le directeur de l'entreprise Sapphire Technologies, qui lui demanda de créer  un calendrier de portraits rêvés pour 2004. En 2007, il lui commande un projet similaire qu'il veux cette fois dédier aux grands peintres du passé. « Nous avons cherché quelles étaient les peintures les plus appropriées en se basant sur des critères comme "peut-on trouver un lieu approprié à la création de cette image ?", "est ce que cette image conviendra à la personne qui l'interprète ? ", " est-il possible de créer le décor ? ". J'ai également interviewé les employés pour les informer de nos plans. Ils furent tous très enthousiates. ». A travers cette série, vous pouvez reconnaître de célèbres peintures et photographie telles que "Portrait de Dora Maar" de Picasso, "Fantasy on Amsterdam" de Carel Willink, "La leçon d'anatomie du Dr. Nicolaas Tulp" de Rembrandt, "Adèle Bloch Bauer" de Klimt, "Le nu bleu I" by Matisse, "Morning sun" d'Edward Hopper, "Erasme" de Hans Holbein, "Le Cri" d'Edvard Munch, "9 children" d'Ans Markus, "Swinging London" de Richard Hamilton, "Oranges" de Botero, "Au concert" de Renoir, "Cherubini et la muse de la poésie lyrique" d'Ingres. Ce projet obligea le photographe à résoudre une quantité de petits problèmes qui donnèrent naissance à de multiples anecdotes. « Pour le Hopper, j'ai du créer une demie-chambre d'hôtel dans mon studio. La lumière est recomposée à l'aide d'un grand falsh, de manière à obtenir la lumière du soleil. Le ciel bleu n'est pas peint, il est aussi fait  à partir de la lumière et l'immeuble a été découpé dans un morceau de contre-plaqué peint. Pour le Botero nous avons utilisé une très grande table,  inclinée à vingt degrés. Les oranges sont en fait des melons et des pastèques que nous avons peints en orange. Le Cri a été pris sur un polder autour de Delft. Il n'y a aucun ajout numérique. Je l'ai fait à l'ancienne, c'est-à-dire en tenant une gélatine orange devant l'objectif. Le véritable challenge résidait évidemment dans le Picasso. Nous avons demandé beaucoup d'énergie à Ester, le modèle et à Lillian, ma maquilleuse. Ester a du rester dans des positions improbables pour obetnir le résultat que je souhaitais. En fait l'image est composée de quatre prises de vue. »  

© Ton Van Zeijl

« Ce fut un véritable plaisir de faire ce travail et obtenir mon QEP avec cette série fut la cerise sur le gâteau. J'espère que vous les aprécierez antant  que j'ai aimé les faire. » 

Portfolio de Ton Van Zeijl

 

FineArtCity - Share your Creativity !