Fine Art Tv - Photographie film video art
Vous aimez FineArtTv?
Contribuez à son développement :
Inscrivez-vous à la Newsletter

Stefano Zardini - Trilogie

Tête à Tête
Devenez Membre Prémium pour voir la vidéo en haute qualité (divx, mov ou wmv)
En partenariat avec
FEP - Federation of European Professional Photographers

Stefano Zardini revient dans Tête à tête pour nous présenter Trilogie, une série offrant à travers l'âge des formes naturelles, un voyage vers la conscience.

© Stefano ZardiniTrilogie, ou les trois moments d'une histoire de liberté, de la souffrance du monde à la joie oubliée du poids du questionnement. Trois parties d'un monologue, de pensées cueillies le long d'un chemin rocailleux emprunt d'une conscience établie entre clarté et analyse : le supplice de la condition humaine, contraint dans l'angoisse de l'incroyable violence qui frappe de toutes parts, sacrifiant l'individu sur l'autel d'une technologie manquant à ses devoirs mais riche d'enseignements. S'en écartant, les danseurs, figures emblématiques répètent dans l'air les mouvements inquiets de ceux qui cherchent le renouveau, jusqu'à la séparation finale, qui ouvrent à l'âme les espaces d'un hyperuranium distant de toute misère.

© Stefano ZardiniCette trilogie est le dernier travail artistique de Stefano Zardini, étonnant photographe de la nature et explorateur infatigable de son sens. Pour pharaphraser Michel Leiris, le poète de surréalisme, on pourrait s'aventurer à dire qu'il y a des photographes qui pensent d'abord, et shoot ensuite, ceux qui shoot sans penser et ceux qui shoot "pour" penser. Zardini est réceptif aux propositions des troncs tortueux et des racines, aux lasses métaphores de la fatigue de vivre de Montale, d'une vision sans illusions de la négativité de l'existence. Ainsi, avec Montale, nous pouvons parler "d'un symbolisme naturaliste" dans le déplacement, par-delà l'expérience, de la confrontation à la réalité.

Ainsi, comme les masses embrouillées se démêlent dans la lumière, voletant en des mouvements dansants dans la rêverie symbolique de la transcendence, nous prenons part à un voyage composé d'allers et retours vers la conscience. Et pour éviter toutes interférences avec la force du message, une claire solitude vient envelopper les formes : le fond n'est que blancheur, illustration d'un paysage de non-existence, suspension de toute anxiété, de la photographies et de l'esprit.

Le reste n'est que perfection technique ou comme une description d'un ailleurs, une représentation graphique tendue, centrée au moment décisif de l'exposition, à travers l'objet, sa propre idée.

C'est le langage choisi par Zardini, metteur en scène raffiné d'une chorégraphie jouée à travers l'obectif. Un langage qui écoute les suggestions de la puissance dont il s'est toujours servi pour examiner le monde. Le temps est à présent venu pour lui de l'interpréter.

Ennio Rossignoli

© Stefano Zardini
Portfolio de Stefano Zardini

 

FineArtCity - Share your Creativity !