Fine Art Tv - Photographie film video art
Vous aimez FineArtTv?
Contribuez à son développement :
Inscrivez-vous à la Newsletter

Kim Weston - My Family, My Story

Portrait
Devenez Membre Prémium pour voir la vidéo en haute qualité (divx, mov ou wmv)

Kim Weston est le petit fils d’Edward Weston l’un des plus grands photographes Américains et pour nombre de professionnels l’un des plus grands artistes photographes du vingtième siècle. Cole le père de Kim et Brett son oncle ont tous deux appris la photographie aux côtés du maître. Cette dynastie photographique marque de façon définitive l’ère américaine de la création !

© Pascal BaetensKim a donc appris la photographie dés le plus jeune âge aux côtés de son père et plus ‘facilement’ avec son oncle. Ce premier volet du portrait consacré à Kim Weston s’articule donc autour de cet héritage familial et de sa vie. Dans les prochains programmes nous découvrirons le style photographique de Kim dans son propre univers.

C’est à WildCat Hill, dans la demeure de Carmel by the Sea, véritable maison musée où cette grande dynastie photographique à laissé son empreinte, que Kim Weston et sa femme Gina nous ont accueilli avec beaucoup de chaleur et de spontanéité. Carmel se trouve près de San Francisco sur la côte Ouest des Etats-Unis en Californie. C’est une petite ville de bord de mer où se succèdent les galeries pour la plupart qualifiées de ‘Fine Art Gallery’...

© Pascal BaetensWildCat Hill se trouve sur la route côtière dans une forêt de pin. Après un chemin chaotique nous sommes arrivés à un ensemble de maison en bois où de nombreux éléments de décoration contemporains comme du passé forment un ensemble harmonieux. Kim et Gina, tous deux présents, se sont prêtés au jeu de la visite de cette maison marquée par l'histoire. Comme vous le verrez dans le film, c’est sans aucun doute à une page d’histoire de la photographie américaine que nous avons été conviés. Etonnante fut la découverte de la Chambre noire d’Edward Weston, où était encore installé l’ensemble de l’équipement nécessaire au développement. Ca et là trainaient encore quelques photos, comme si cette page d’histoire se déroulait pour toujours. Il est à noter que lorsque nous avons fait ce reportage, mi-septembre, une grande rétrospective avait lieu à Los Angeles sur le travail d’Edward Weston.

© Pascal BaetensArrêtons nous un instant sur l’œuvre photographique d’Edward Weston afin de lui rendre hommage. Né en 1886, Edward reçoit son premier appareil photographique 16 ans plus tard. C'était un Kodak Bull's-Eye #2. Dès l’année suivante, il rencontre le succès et se retrouve exposé, par exemple, au Chicago Art Institute. Dès 1911, il ouvre son premier studio photographique et dans le même temps collabore à des magazines.

Dans les années 1920, Edward voyage et délaisse le pictorialisme pour mettre à profit son expérience photographique dans d’autres domaines d’expression. Il se rend par exemple au Mexique. A la veille des années 1930, le nu et le travail sur la nature morte prennent une part prépondérant dans son œuvre photographique.

© Pascal BaetensAccompagné entre autre d’Ansel Adams, Edward Weston et ses compagnons créent un mouvement photographique intitulé f/64 : cela correspond à une ouverture maximale du diaphragme d’un objectif qui permet une grande profondeur de champ. Chacun s’exprimant différemment, les membres du groupe partageaient la conviction que le photographe se doit d’utiliser au mieux les possibilités de l’appareil mais aussi de savoir à la perfection faire des tirages photographiques pour obtenir le meilleur des rendus, la profondeur de champ étant bien évidemment le sédiment.

En 1937, il obtient une bourse via la Fondation Guggenheim, il éditera par la suite plusieurs livres et collaborera à de nombreux projets artistiques d’envergure.

© Pascal BaetensL’univers photographique qu’il a crée est qualifié d'un des plus importants pour les Etats-Unis et fait référence dans le monde de la photographie. Les travaux d' Edward Weston sur les portraits, les natures mortes, les paysages ou encore sur des thématiques comme les essais photographiques sur Punto Lobos ou la Death Valley sont encore aujourd’hui désignés comme des œuvres majeures.

Kim a donc hérité de ce savoir faire que Cole et Brett ont su lui faire cultivé. Nous sommes très heureux de vous faire partager ce mois-ci de cette rencontre.

Portfolio Kim Weston

 

FineArtCity - Share your Creativity !