Fine Art Tv - Photographie film video art
Vous aimez FineArtTv?
Contribuez à son développement :
Inscrivez-vous à la Newsletter

Albert Watson

Portrait
 
Devenez Membre Prémium pour voir la vidéo en haute qualité (divx, mov ou wmv)

Comment vous faire partager la carrière d’Albert Watson ?

Nous pourrions vous parler de ses 250 couvertures de Vogue, du fait qu’il a réalisé un grand nombre de photos pour des blockbusters comme le Da Vinci Code ou encore Kill Bill, qu’il a réalisé 650 spots publicitaires. Nous pourrions vous rappeler que ses photos fonds parti de notre imaginaire collectif comme celle d’Alfred Hitchcock tenant d’une main une oie dont le cou est orné d’un nœud papillon, que sa photo de Kate Moss s’est vendu Chez Christie’s près de 79000 dollars dernièrement, qu’il a photographié et parfois même métamorphosé de grandes célébrités comme Mick Jagger en léopard...

© Pascal BaetensC’est vrai que le parcours d’Albert Watson ne ressemble à aucun d’autre.

Le Maître photographique est né en Ecosse en 1942. Son père était boxeur et sa mère professeur d’éducation sportive. Il commence ses études dans une école Rudolfp Steiner.Est-ce dans cette école que la passion de la création s’est formée au plus jeune age ? Lors de notre entretien, il ne s’est pas interdit de nous dire qu’en tout cas, cette école lui avait apporté l’envie d’aller plus loin.

Par la suite, les débuts sont au début assez éloignés de la création, puisqu’Albert travaille à Londres comme assistant scientifique au Ministère de l’Air. Il décide de retourner à Edimburgh et travaille alors à l’usine de chocolat de Duncan. Il en profite alors pour étudier le graphisme au Duncan of Jordanstone College of Art and Design de Dundee, puis suit des cours de cinéma et de télévision au Royal College of Arts de Londres.

Sa femme Elisabeth lui offre son premier appareil photo pour ses 22 ans, il devient alors passionné de photographie.

Pendant plus de 30 années, Albert Watson va voyager à travers le monde pour photographier, réaliser et devenir un créateur d’image prolifique et reconnu. On lui doit des photos de célébrités, des paysages uniques comme ceux du Maroc qu’il affectionne tant, des essais photographiques sur des villes qui le fascinent comme Las Vegas. Albert Waston aime l’esthétisme, il est passionné d’image et la perte de vision d’un œil survenu à l’age de 8 ans, n’a fait que renforcer sa capacité à saisir l’essentiel.

© Pascal BaetensSa carrière professionnelle commence réellement à l’age de 31 ans par un premier travail photographique qui va bouleverser sa vie. Il réalise une photographie qui va le rendre célèbre et surtout qui va devenir légendaire. Albert Watson photographie d’Alfred Hitchcock tenant d’une main une oie dont le cou est orné d’un nœud papillon comme le maître du suspens sur cette même photographie. C’est sans aucun doute un des déclencheurs de sa fulgurante carrière.

La liste est longue des campagnes publicitaires ou des célébrités photographiés. Albert Waston a été publié aussi bien dans Vogue, Rolling Stone, Life, Newsweek... Les célébrités photographiées sont nombreuses et du monde entier, Mickael Jackson, Al Pacino, Mike Tison mais aussi les photos officielles du mariage du prince Andrew et de Sarah Fergusson. On le qualifie de photographe de mode et pourtant il a publié plusieurs livres comme Cyclops en 1995 et Maroc en 1998 qui sont des hymnes à la création pure bien éloignée des strasses et des paillettes.

Sa double formation à la fois photographique et de réalisateur lui a procurée un sens hors du commun de l’image. Il dit de lui-même « c'est toujours un mélange d'éléments graphiques et de cinéma.. ». Pendant ces 30 années passées, Albert Watson va produire un contenu photographique hors du commun. Certain le caricature comme étant un boulimique du shoot photo. Nous préférons nous le mot de passionné.

© Pascal BaetensC’est cette passion qu’il va donc exprimer dans plusieurs travaux personnels, que cela soit par exemple dans « Cyclops » ou dans « Maroc » ou il devient le témoin photographique d’univers totalement différents, le Maroc et ses paysages riches et désolés, des portraits uniques des habitants locaux.

Dans son dernier travail, celui sur Las Vegas, se mélange d’étonnante ambiance, intrigante, ou s’associe aussi le bien design, la couleur, la froideur, le sexe, l’argent, la religion. Ses clichés sont uniques et provoquent en nous une irrésistible attraction.

Nous avons rencontré Albert Watson à plusieurs reprises, à Bruxelles à la Young Gallery, à Paris à Actes2 ou encore à Arles cet été. Notre sentiment a toujours été le même, Albert Watson est un homme calme qui bien évidemment inspire le respect vu l’étendue de son œuvre et la créativité qui s’en dégage.

Albert Watson est un vrai créateur d’image et les films que nous lui dédions ces prochaines semaines vous permettront vous aussi d’apprécier son œuvre unique.

Nous sommes très fier d’accueillir Albert Watson sur Fine Art Tv.

Portfolio d'Albert Watson

Commentaires  

 
0 # Master between masters
ELSA 24-02-2008 21:15
You are a master compared to others masters as Mapplethorpe, Newton.A great artist!
 
 

FineArtCity - Share your Creativity !