Fine Art Tv - Photographie film video art
Vous aimez FineArtTv?
Contribuez à son développement :
Inscrivez-vous à la Newsletter

Cyril Danakil - A wild side

Découverte
 
Devenez Membre Prémium pour voir la vidéo en haute qualité (divx, mov ou wmv)

Ayant débuté son travail de photographe par l'exploration de l'adolescence extrême, Danakil est aujourd'hui l'auteur de plusieurs clips musicaux. Fasciné par l'obscurité de la vie et des images qu'elle projette, ce photographe/réalisateur nous dévoile une réalité n'ayant rien à envier à la fiction.  

Danakil n'est pas son vrai nom. Danakil est le nom de la dernière tribu à avoir été répertorié sur la terre du même nom, entre Djibouti, l'Éthiopie et l'Érythrée. S'il a choisi ce pseudonyme c'est qu'alors, le côté sauvage l'attirait beaucoup. Travaillant pour plusieurs magazines, il s'intéresse alors aux tribus d'adolescents dans ce qu'elles ont de plus extrême. Il travaille avec les skaters et réalise un clip inspiré de l'ambiance des années quatre-vingt. Il s'immerge totalement dans le mode de vie des punks vivant dehors ou en squatt avec leurs chiens. Il côtoie l'environnement sombre des toxicomanes.

© Cyril DanakilCes différents travaux l'amènent à se pencher sur l'univers de la jeunesse dorée, qui sans complexes définit une vision déculpabilisée d'elle-même. Il réalise alors Nappy,un docu-fiction composé de plusieurs court-métrages dédiés à la vie des adolescents de l'ouest parisien. Nappy pour Neuilly, Auteuil, Passy raconte des vies brillantes, fières et à priori sans problèmes. Elevés dans le luxe, la plupart n'aspire qu'à y rester. Mais d'autres, ne voient dans cet idéal qu'une impasse. Dépourvus de but à atteindre, il ne leur reste plus, pour agir, que l'auto-destrution.

© Cyril DanakilC'est le schémas dans lequel s'inscrit Inès, qui chaque nuit s'enfonce un peu plus loin dans les méandres de la drogue. Fasciné par le désespoir et l'incongruité de sa situation, Danakil se penche sur sa vie. Il passe avec elle des nuits où il essaye de construire discrètement une véritable relation humaine. Appareil à la main, il capte la douleur et l'anéantissement par la drogue, seule limite qu'elle puisse se faire subir. De cette expérience naitra la série Le désespoir de ceux ont tout. Marquée par une esthétique très dure, Danakil y revandique  l'opposition qu'il souhaite faire avec les images de la publicité, lisses et colorées. C'est parce qu'il travaille aussi avec ce milieu qu'il peut se permettre de déjouer des codes qu'il connaît très bien.

Dans le même temps, le photographe s'est fait réalisateur de clips musicaux. Il a imaginé les images de Réaction pour The Penelopes. On y voit une femme à la recherche de ce que l'on découvrira n'être qu'un squelette. Une bougie à la main, elle avance dans un bois noyé d'une obscurité mystérieuse, entre chien et loup. L'année dernière, il réalisait la vidéo de Demian pour The Micronauts. Beaucoup plus minimaliste, on y voit une jeune femme au torse presque nu, danser à un rythme inhabituel. Captées grâce à une caméra spéciale, ces images nous offre un ralenti auquel l'œil humain n'a jamais accès. Dernièrement, c'est pour Mirwais que Danakil exerce ses talents de créateur. Seul une ambiance lunaire n'est pour l'instant dévoilée. L'affaire est à suivre.

Côté art contemporain, cet artiste multiple n'est pas en reste non plus. En 2005, les Biennales de Lyon, lui commandent le film-annonce de son édition dont la thématique est L'Expérience de la durée. En 2006 ses photographies sont sélectionnées par French Art Is Not Dead avec les oeuvres de sept autres artistes contemporains. En 2007 le Museum of Contemporary Art (MOCA) de Shanghai expose une installation vidéo et une série de photographies de sa création. Il était présenté le mois dernier à la galerie 208 pour Le désespoir de ceux qui ont tout et Nous serons les derniers, une série plus abstraite questionnant la nature animale de l'homme et son évolution. 

Anaïs Marquet 

© Cyril Danakil               © Cyril Danakil
Portfolio de Cyril Danakil

 

FineArtCity - Share your Creativity !