Fine Art Tv - Photographie film video art

Thierry Vasseur

Sensualité
 
Devenez Membre Prémium pour voir la vidéo en haute qualité (divx, mov ou wmv)

Dénudées et souvent armées, les pin-up de Thierry Vasseur braquent leur agressive beauté à la face du spectateur. Notre photographe Sensualité de la semaine reprend les codes du Pop Art et les fait exploser en une multitude de couleurs.

Ce n'est qu'en 1980 que Thierry Vasseur acquiert son premier appareil photo, mais trois ans plus tard il est déjà sur les plateaux de télévision et de cinéma à photographier les moments qui grâce à son œil ne seront pas oubliés. A la même époque, il se spécialise dans  l'architecture et prend confiance en ses capacités de photographes.

© Thierry VasseurEn 1990, il réalise son premier travail artistique qu'il nomme « Combats ». Cette série de portraits noir et blanc représente diverses personnalités plus ou moins connues et munies pour la plupart de gants de boxe. Parmi elles : l'abbé Pierre, Enzo Enzo, Jacques Villeret et Gérard de Villiers, l'auteur de SAS. Il faudra attendre quelques années pour que les liens avec ce dernier se tissent et aboutissent à une colaboration qui dure depuis maintenant dix ans.

SAS est une série mettant en scène dans diverses pays du globe le Prince Marko Linge agent de la CIA et amateur de femmes. Elle débute en 1965 et compte aujourd'hui plus de 170 titres. Chaque ouvrage comporte sur sa couverture le logo marqué des trois lettres dans lequel s'inscrit une belle jeune femme armée. En 1998, Gérard de Villiers est le spectateur d'une exposition de nu de Thierry Vasseur. Il tombe sous le charme et lui propose de réaliser les couvertures de ses livres. L'artiste accepte. Il en est aujourd'hui à plus de 35 couvertures. Véritable hommage à l'esthétique des années 70, les héroïnes qu'il met en scène sont fougueuses et combatives, séductrices et fragiles. A l'image du livre qu'elles illustrent, elles expriment le goût du mystère, de l'érotisme et de l'action.

© Thierry VasseurCar si ce photographe a travaillé avec de grandes marques (Delsey, Global Star, Accor...) et de luxueux magazines (Infrarouge, Rendez-vous, Homme de Luxe...), il n'en est pas moins un grand photographe de nu. Passionné par le corps de la femme, il est l'auteur de diverses séries le sublimant :  Voile (1992), Tiroirs secrets (1997), Les anges volontaires (1998) et Paradis Perdu (2001).

Peut-être est-ce sous l'influence de sa collaboration à SAS que Thierry Vasseur a développé un style qu'il ne cesse de décliner depuis : le Pop Art. Appelés Eros et Thanatos, la première série répondant aux codes de ce mouvement est très proche de son travail pour Gérard de Villiers. La différence est qu'il se permet beaucoup plus de variations du sujet et une véritable liberté dans l'utilisation des couleurs . Il intègre également des objets de « consommation courante » liées à un imaginaire issu du monde de James Bond : briquets tempêtes, boutons de manchette, pistolets (évidemment). Le deuxième projet s'intitule Dangerous Girls. Thierry Vasseur y poursuit ses recherches sur la femme teintée d'esthétique seventies. Ses images saturées, multipliées, collées, superposées sont le caléïdoscope d'un idéal fantastique violent et sensuel. Et puis, comme par surprise, le photographe quitte pour un temps la femme et fait naître Les envahisseurs. Dans ce dernier ensemble, il met en avant sa collection de robots issus des années de son enfance. Le lien avec le reste est établi par la colorisation extrême de chacune des ses images et l'amour du montage. Toutes ont un nom et illustrent une histoire que le spectateur devra construire : L'amour vaincra, La grande poursuite, Est ce que tu penses que l'on mérite ça... Mais loin d'abandonner ses pin-up, il les intègre et s'en sert pour enrichir ses récits. Dernière série en date : La contre attaque marrie l'ensemble de son œuvre dans un délire surnaturel inspiré de la BD et mettant en scène aussi bien ses robots que ses héroïnes.

© Thierry Vasseur

Portfolio de Thierry Vasseur

 

FineArtCity - Share your Creativity !