Fine Art Tv - Photographie film video art
Vous aimez FineArtTv?
Contribuez à son développement :
Inscrivez-vous à la Newsletter

Samuel Bollendorff

Actualités et Evènements - Documentaires
Devenez Membre Prémium pour voir la vidéo en haute qualité (divx, mov ou wmv)

Que connaît-on de la Chine ?
Peu à part ce qu'elle veut que l'on sache d'elle-même. Ce peu, on le doit à des personnalités fortes qui oeuvrent à faire tomber le voile de la censure. Samuel Bollendorff en fait partie.
Fascinante par son histoire, sa grandeur et son actuelle puissance, la Chine intrigue. Elle inquiète aussi. Visite des coulisses du miracle chinois.

Membre du collectif L'œil Public, Samuel Bollendorff est un photographe de l'engagement. Connu pour ses travaux sur les hôpitaux, le sida, les prisons, il ne cesse de mettre en image ce que l'on tait. Ses derniers travaux portent sur la Chine et sont exposés à la Maison des Métallos à Paris jusqu'au 21 juin.

© Samuel BollendorffDivisée en quatre thèmes, l'exposition « A Marche Forcée » présente le miracle chinois vu des coulisses. S'ouvrant sur une critique acerbe de la manipulation des médias locaux et étrangers, elle nous plonge dans un univers de contrôle et d'hypocrisie que le photographe s'est plut à ironiser. L'exposition se poursuit par différentes facettes de cette réalité sordide et effrayante dont la Chine ne se vante pas. Samuel Bollendorff raconte l'histoire des Mingongs, paysans poussés par la pauvreté à rejoindre les bidonvilles des bassins économiques et à quitter leurs terres. Les suivant, il s'est rendu au cœur de ce qui constitue pour eux un avenir meilleur : les mines de charbons et les usines de jouets.

Avec vingt morts officiels par jour, les mines chinoises sont les plus meurtrières du monde. Souvent clandestins, ces paysans devenus mineurs extraient au péril de leur vie, le charbon qui alimente le miracle chinois.

Samuel Bollendorff nous emmène ensuite visiter les tristes usines du Père Noël. Fabriquant les jouets des principales marques mondiales, les ouvrières que le photographe a rencontré travaillent douze heures par jour toute la semaine pour ne gagner que deux euros par jour. A leur pénible condition s'ajoute la fait qu'elles sont contraintes de dormir au sein même de l'usine dans des dortoirs insalubres.

© Samuel BollendorffL'exposition se poursuit par les expropriations causées par la construction de barrages et les tentatives de contestation qui ont pu en découler. Réprimées sévèrement, ces contestations se terminent souvent par des condamnations à mort ou aux travaux forcés. L'origine de cette prise de parole n'est pourtant, le plus souvent, que la réclamation des indemnités compensatoires liées à leur dépossession.

La dernière partie de l'exposition est consacrée à un petit village situé à 15km des pelouses qui accueilleront, cet été, les matchs des jeux olympiques. Riche de 180 usines chimiques (pesticides, peinture...), ce village peut se vanter d'avoir des nappes phréatiques polluées jusqu'à 400 mètres de profondeur. Les habitants meurent les uns après les autres de cancerts, les enfants sont atteints dès la naissance. Maintenue d'une main de fer, la parole de ces paysans n'aurait jamais du sortir de son silence. Vincent Bollendorff a tenu à ce qu'elle se fasse entendre. Chaque photographie de l'exposition est accompagnée de riches légendes narrant le contexte et les témoignages de ces images poignantes.

Autour de l'exposition, se déroulera le samedi 7 juin, un forum organisé par Amnesty International autour de la question des travailleurs migrants chinois, de l'évolution des politiques menées par les autorités du pays et des coopérations menées avec elles.

Maison des métallos - 94 rue Jean Pierre Timbaud - 75011 Paris
www.maisondesmetallos.org

Portfolio de Samuel Bollendorff

 

FineArtCity - Share your Creativity !